Culture Plus

Graveurs


Sylvie KARIER

 

Général

- Bienvenue

- Accueil-Contact

- Le Magazine

 

Associations de graveurs

-Impression(s)

- Nelle Poupée Encre

- Razkas

 

Graveurs

- Maurice ANTOINE

- Michel BARZIN

- Dragana BOJIC

- Kikie CREVECOEUR

- DACOS

- Chantal DEJACE

- A DE LORENZI

- Monique DETHIER

- Paul DUMONT

- Claudine EVRARD

- Béatrice GRAAS

- Chantal HARDY

- Sylvie KARIER

- Ingrid LEDENT

- Vincent MEESSEN

- Martine MONFORT

- Suzanne PAVC

- Colette SCHENK

- Daniel SLUSE

- R WELING

- Andrée WELLENS

 

Peintre

- J-C COENEN

 

Céramiste
-
Paul MOÏSES

 

Initiations/Ateliers

- Animations en Gravures, Monotypes, Papiers Marbrés.

 

 

 

 

 



 

Sylvie KARIER
Née au Luxembourg en 1955.
Travaille au Luxembourg et à Paris.
Membre de l’atelier Empreinte à Luxembourg, de l’Atelier Bo Halbrik à Paris, du Fyns Grafiske Værksted à Odense au Danemark, du Cercle Artistique de Luxembourg et du St.Michael’s Printshop à St.John’s à Terre Neuve au Canada.
Plus d’infos sur : www.torbenbohalbirk.com

Formation
- Lycée Technique des Arts et Métiers, Luxembourg, Division artistique, peinture.
- Académie Internationale d’été pour les Arts (Bildende Kunst) à Salzburg, section peinture, Professeur Georg Eisler (Summeracademie Lëtzebuerg).
- Atelier de gravure, Professeur Bo Halbirk, à Paris.
- L’autoportrait, stage de photographie au Centre National de l’Audiovisuel (CNA), Professeur Patricia Wohl.
- Gummigrafie, stage de photographie au CNA, Professeurs Frauke Hänke et Claus Kienle.
- Stage de réalisation (film) au CNA, Professeur Geneviève Mersch.
 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Expositions
De nombreuses expositions collectives et personnelles depuis 1992 : Luxembourg, Belgique, Espagne, Danemark, Suède, France, Allemagne, Macédoine, Japon, Bulgarie, Roumanie, Italie, Chine, Canada.
 

Publications
- « Sylvie...lettres » édition d’un livre de photocopies en dix exemplaires.
- Fliegender Teppich (Tapis Volant), 1000 Frauen + 1 Werk, Suisse.
- Limitierte Auflage von 30 Exemplaren.
- Catalogues de nombreuses biennales et salons.
 

Bourses et voyages
- Ministère de la Culture et de l’Education Nationale, Luxembourg.
- Séjour à Salzburg.
- Séjour à la Cité internationale des arts, Paris.
- Séjour à Durban, Afrique du Sud, utilisation de l’atelier de gravure du Technikon du Natal.
- Fonds culturel national de Luxembourg.
- Fundación CIEC à Betanzos (Espagne), utilisation de l’atelier.
- Séjour à Odense, Danemark.
- Utilisation de la Fyns Grafiske Væksted, Danemark.
- Séjour à Trois-Rivières (Québec) sur invitation de l’Association Presse Papier, utilisation de l’atelier.
 

 

 

 

 

 

Collections
Ministère des Affaires Etrangères et Bibliothèque Nationale de Luxembourg.
Commune de Halsberg, Suède.
Collections privées.


"Expérience vécue, spéculation formelle…

Sylvie Karier est née à Schifflange en 1955. Elle travaille à Alzingen, Luxembourg et Paris. Elle a reçu sa formation artistique au Lycée technique des arts et métiers de Luxembourg. Exposant depuis 1998 au Grand-Duché, elle a participé à de nombreuses biennales, en Allemagne, en France, en Espagne, au Japon, etc.
Ses techniques de prédilection servent mieux une expression méditative et intimiste que spectaculaire et lyrique. Elles vont de la mine de plomb à la gravure, en passant par les feutres, encres de Chine, crayons de couleur et autres outils modestes de la confidence. La rythmique, la répétitivité jouent chez elle un rôle majeur.
La feuille est une de ses « cellules » de prédilection, associée à la ramure qui la supporte et la fait vivre. L’envisagé de cette ramure même l’a conduit à s’intéresser à la géométrie qui la sous-tend et, par la suite, à l’analyse des jeux de proportion, à une certaine harmonie des nombres d’essence pythagoricienne. Il est d’ailleurs piquant de se rappeler que Piet Mondrian, en son temps, est parti de l’observation botanique pour aboutir à l’une des formes les plus austères de l’abstrait géométrique.
Sylvie Karier évite semble-t-il à dessein ce radicalisme « essentialiste ». Ce qui l’intéresse, c’est précisément le « no man’s land » qui sépare l’apparence directement vécue de la systématisation formelle. Elle ne dit ni l’avant, ni l’après, mais la richesse du pendant…"

Pierre Kremer, in Luxemburger Wort du 18 janvier 2001
(Article écrit à l’occasion de l’exposition de Sylvie Karier à la Galerie Dada Cave du Théâtre d’Esch-sur-Alzette au Grand-Duché de Luxembourg en janvier 2001)
 

 

 

 

 

 

 

 

Textes et reproductions d'oeuvres restent la propriété de l'asbl Culture Plus et des artistes et ne peuvent être utilisés sans leur autorisation.