Culture Plus

Evénement

Parallèles 22°S.-50°N.

 

Retour à la page

- Accueil-Contact

 

 

Voir aussi les pages :

- Michel BARZIN

- Kikie CREVECOEUR

- Paul DUMONT

- Chantal HARDY

- Sylvie KARIER

- Ingrid LEDENT

 

 

 


 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette page, comme le projet qu'elle suit, est en constante évolution au gré des apports des différents intervenants. Elle n'en reflète que l'état actuel. Elle est susceptible de modifications à tout moment afin d'apporter à tous, artistes, public et organisateurs la situation présente de l'avancement de :

" // 22°S - 50°N "

Projet d'échanges d'expositions parallèles de graveurs regroupés
autour de Campinas au Brésil et de Liège en Belgique
 

Sommaire

Les Artistes

Paula ALMOZARA - Michel BARZIN - Greet BILLET - Marco BUTI - Claude CELLI - Kikie CREVECOEUR - Maria Ivone DOS SANTOS - Paul DUMONT - Paula ESTER - Hélio FERVENZA - Chantal HARDY - Sylvie KARIER - Ingrid LEDENT - Marcelo MOSCHETA - Salete MULIN - Sebastiäo Gomes PEDROSA - Danilo PERILLO - Maria Luiza PIGNATTI

Les Lieux d'Expositions

 

Présentation du projet

Si le petit monde des graveurs était un village, une presse occuperait le centre de la place, les ateliers en seraient leurs lieux de rencontres et les expositions internationales leurs salles de fêtes. De toutes les techniques artistiques, la gravure, par sa légèreté - elle voyage comme une lettre par la poste - est sans doute celle qui favorise le plus aisément les rencontres entre artistes venus d’horizons différents. De plus, quand la création requiert des moyens plus importants que ceux disponibles chez soi, les graveurs recourent volontiers aux outils collectifs, brisant ainsi l’image de l’artiste isolé face à son œuvre. Là, les paroles s’emballent, les projets fusent, les techniques s’échangent. Et quand Internet s’en mêle, des contrées jusque là encore peu fréquentées par nos habitudes peuvent parfois aboutir à d’heureuses découvertes. Les contacts entre Liège et Sao Paulo sont nés de ces opportunités.

Grupo Gravura a été créé sur le campus de l’université de Campina, au Brésil, à une centaine de kilomètres de Sao Paulo, aux environs du parallèle 22° sud. D’un forum de discussion via internet autour de la gravure entre un petit nombre d’étudiants, de professeurs et de spécialistes, le cadre s’est ensuite élargi à bon nombre d’artistes et un répertoire en ligne s’est peu à peu constitué, débouchant à l’occasion sur l’organisation de quelques expositions internationales. C’est dans cette optique qu’un courriel a atterri dans la messagerie de l’association Culture Plus l’invitant à faire plus ample connaissance.

Si l’association belge Culture Plus ne revendique en rien les mêmes ambitions que son correspondant d’outre-Atlantique, elle héberge cependant sur son site internet la présentation d’une sélection de graveurs répartis, pour la plupart, autour de la région liégeoise, à proximité du parallèle 50° nord. Leur qualité a séduit et un échange progressif d’informations a abouti à la décision de concevoir une rencontre via l’organisation d’expositions parallèles reprenant des artistes issus des deux entités.

Le projet initié dès 2007 s’élabore petit à petit au fil des contacts successifs et même si ses grandes lignes sont à présents définies, il reste ouvert au gré des contributions à venir.

L’option d’ouverture a été privilégiée pour le recrutement des artistes participants afin d’offrir aux visiteurs une exposition favorisant la qualité des parcours et des œuvres. Par rapport à l’étendue des possibilités de sélection du géant brésilien, les Liégeois ont pris la résolution d’élargir leurs frontières. C’est ainsi que la prospection s’est étendue à la Flandre, à Bruxelles et au Luxembourg. Au Brésil, la sélection va également au delà des graveurs liés au département artistique de l’université de Campina ou de Grupo Gravura.

Tant qu’à envisager l’ouverture géographique, elle trouvera aussi son prolongement dans les techniques d’expressions. Si la gravure au sens large constituera bien le socle commun de «Parallèles 22° S.- 50° N.», bon nombre d’artistes sollicités pratiquant également d’autres arts, comme la vidéo ou la photo, la manifestation devrait suivre et s’aventurer à bousculer les cloisons. « Nouvelles technologies », informatique se tailleront la part belle, tant au fond qu’à la forme, au premier ou second degré.

Profitant de l’organisation de la Biennale internationale de gravures de Liège et de la Fête qui l’accompagne, le Musée des Beaux-Arts de Verviers constituera l’étape « 50° N.» de l’échange au printemps 2009. Son pendant « 22° S. » se tiendra au MAC de Campinas en août et septembre suivant.

Un catalogue et un workshop au Brésil devraient clôturer cet échange en deux parties avant peut-être d’envisager d’autres prolongements. En attendant, le site internet de Culture Plus, mis à jour selon les apports, permettra à chacun de consulter à tout moment un aperçu de l’œuvre des artistes et de suivre les dernières évolutions du projet. L. Simaÿs


                                                                      Retour au Sommaire

Les ARTISTES

Paula ALMOZARA
Née à Campinas en 1968. Diplômée de l’Université d’État à Campinas. Maîtrise en Arts Plastiques (1997) et Doctorat à l’Université d’État à Campinas (2005). Professeur d’art à Pontifice, Université Catholique de Campinas (PUC-Campinas) et du cours d’approfondissement en art visuel à l’Université d’État à Campinas (Unicamp)
Lauréate du Prix de Participation au Salon Paranaense d’Art Contemporaine en 2007. Depuis 2004, Paula Almozara s’est lancée dans une recherche personnelle sur les rapports que peuvent entretenir la photographie et les techniques de la gravure. Responsable du Grupo Gravura (www.grupogravura.art.br)www.paulaalmozara.art.br

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Michel BARZIN
Né en 1949. Études de dessin et gravure aux académies de Bruxelles, Boisfort et Liège. Professeur de gravure, de lithographie et de dessin à l’Académie de Verviers et à l’Académie internationale d’Été de Wallonie de Libramont. Conférencier à l’ENSAV La Cambre (2002-2003). Membre permanent de la Poupée d’Encre depuis 1978 et de l’atelier Raz Kas depuis 2002.
« …/… Barzin fustige les discours d’évidence et s’en joue avec facétie, dénonce de manière ludique, par exemple, l’enjeu du territoire, des nations, via la monarchie, ou plus prosaïquement celui du champ de l’art. D’apparence anodine, les images procèdent pourtant de plusieurs niveaux de lecture quant à la forme et au fond…./… Il n’y va pas d’un projet d’intention, mais du plaisir d’expression. Barzin détourne les préceptes établis se faisant le “ bouffon du roi ”, frondeur, fort du sacro-saint principe de liberté. » Cécilia Bezzan, 2002.
De manière collective ou individuelle, Michel Barzin a exposé ces cinq dernières années en Belgique bien sûr mais aussi en Espagne, Serbie, Québec, Espagne, Mexique et bientôt en Australie.
 

 

 

Greet BILLET
Greet Billet est née à Louvain en 1973 et fut diplômée en 1998 à l’Ecole Supérieure Sint-Lukas de Bruxelles. Elle est à présent graphiste et enseigne à l’atelier de gravure de l'Ecole Supérieure Sint-Lukas de Bruxelles depuis 2001.
Par le passé, elle a exploré, au travers de ses gravures, les possibilités spatiales actuelles de cette technique ancienne. (« Ink en Toner », De Markten, Bruxelles, 1999). Greet Billet a également pratiqué le dessin sur de grandes feuilles de papier calque.
Ses travaux font penser à première vue à des schémas techniques ou à des croquis. Leur présentation leur confère une impression de provisoire, révélatrice du processus complexe de la création. Face à l’impossibilité d’en fixer l’aboutissement de façon définitive, elle ne peut se traduire, selon ses conclusions, que par une élaboration en constante évolution. Pour l’artiste, il s’agit d'un mouvement de construction sans fin, marqué de points de repos mais exempt de point final.
Si son travail récent en sérigraphie se concentre d’ailleurs sur l'espace et la rencontre, Greet Billet aime poser son travail là où on ne l'attend pas afin d’inviter l'observateur à venir jeter un coup d'oeil dans son espace de pensées et à contribuer ainsi à son œuvre en progression. Cette subjectivité prend à l’occasion le chemin détourné d’une touche d’humour.
Plus récemment, Greet Billet à débuté une recherche approfondie sur les monochromes par le biais de ses aspects techniques tant numérique qu’analogique.
Outre la Belgique où elle a exposé à Bruxelles, Leuven, Bredene ou Eghezée, elle a également été invitée à exposer en Pologne, Russie et au Québec.
Site (en néerlandais) : www.greetbillet.be  ("zeefdrukken" = sérigraphies, "tekeningen" = dessins)
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marco BUTI
Né à Empoli en Italie en 1953, Marco Buti habite et travaille à São Paulo, Brésil. Il est diplômé de l’Université de São Paulo où il y a également réalisé un doctorat en 1999. Il a été professeur de gravure et de dessin de 1986 à 1995 à l’Université d’État à Campinas. Depuis 1996 il est professeur au Département de l’art visuel à l’Ecole de communications et art à l’Université de São Paulo. Il a réalisé plusieurs expositions individuelles et collectives au Brésil et à l’étranger. Il fut lauréat du prix Internazionale di Biella per l’Incisione Special Award, en 1990 et de la IX Mostra de Gravura Cidade de Curitiba. Ses oeuvres sont présentes dans les collections, entre autres, du Pinacoteca do Estado de São Paulo, Museu de Arte Moderna de São Paulo-MAM, Museu de Arte Brasileira-Fundação Armando Álvares Penteado-SP, Museu da Gravura de Curitiba.
Site: http://www.artebr.com/marcobuti/


 

 

 

 

 

 

 

 

Claude CELLI
Claude Celli est né à Esch-sur-Alzette (G.-D. de Luxembourg) en 1969. Il vit et travaille actuellement à Bruxelles.
Après des études de peinture à l’Ecole des Arts et Métiers de Luxembourg, entre 1986 et1991, il poursuit des études en Gravure et Image Imprimée (licence), E.N.S.A.V. à La Cambre, Bruxelles de 1991 à 1996.
Depuis une dizaine d’années, il a exposé, en plus de la Belgique (Rouge Cloître à Bruxelles, Musée Rops de Namur, Triangle Bleu de Stavelot, …) , au Québec, en France, en Hongrie, au Japon, en Suisse, …
Il a également été lauréat du prix de la Gravure et de l’Image Imprimée de la Communauté française de Belgique en 1997.

« Pour construire sa narration, Claude Celli se réfère au foisonnement des images médiatiques qui défilent inlassablement entre les pages de nos quotidiens et sur nos écrans. Les clichés d’une actualité violente interagissent avec les figures fictives puisées dans les jeux vidéo. Entremêlées, ces images engendrent une vision d’un monde bouleversé. ( … ) Les sujets semblent découpés aux ciseaux et flotter, portés par leur halo de lumière, sur des fonds polychromes.
Claude Celli veut nous faire croire à ce qu’il a inventé. Les chemins vers lesquels il nous porte s’éloignent pourtant de toutes vérités pour nous enfermer dans des espaces emmurés. Les personnages nous visent de leurs armes, les héros s’envolent en fumée, nous devenons les cibles d’une société sans scrupule.
Les formes puisées dans l’imagerie des nouvelles technologies interagissent et s’associent aux visions inconscientes de l’artiste pour nous raconter l’histoire d’un univers en voie de numérisation. » Extraits du texte d’Adèle Santocono sur l’exposition de Claude Celli, Interactions, ISELP, Bruxelles, 2007.

Plus d’infos sur www.claudecelli.com




 

 

 

Kikie CREVECOEUR
Née à Bruxelles en octobre 1960. Diplômée de l’Atelier de Gravure, Graphisme et Images de l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles. Après diverses formations en académies du soir à Liège et à Watermael-Boitsfort, elle a effectué de nombreux stages et voyages d’études en Belgique, en Italie, en Suisse et au Québec. Elle enseigne la gravure et la lithographie à l'Académie de Dessin et des Arts Décoratifs de Watermael-Boitsfort depuis 1988 ainsi qu’à l’Académie Internationale d’Eté de Wallonie depuis 1991.
Lauréate du Prix de la Gravure de la Communauté française en 1989, elle a aussi remporté le Prix La Montagne à la Quatrième Triennale d'estampes de Chamalières en 1997.
Depuis 1986, la technique de la gravure sur gommes, imprimée en juxtaposition, a caractérisé durant plusieurs années ses créations avant de passer progressivement à la gravure sur lino propice à offrir plus de liberté dans ses compositions.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maria Ivone DOS SANTOS
Pratique la gravure sur métal entre 1979 e 1987, à Porto Alegre, Brésil, puis, durant ses séjours au Pérou et en Bolivie. En 1987, elle part vivre en France, pour suivre des études à l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg. Depuis ses débuts, elle n’a cessé d’explorer et de s’intéresser à d’autres formes d’expressions artistiques, associant sa pratique de création d’objets à l’installation, aux interventions in situ, à la photographie. Elle poursuit ses études d’arts plastiques en France à l’Université des Sciences Humaines de Strasbourg. De retour au Brésil en 1994, elle prépare un doctorat soutenu en 2003 à l’Université de Paris I Panthéon Sorbonne, intitulé «Les extensions du corps, mémoire et projections : réseau d’une œuvre et de son errance».
Du corps à l’œuvre, elle articule divers modes de projections, issus de sa mémoire, produisant des cartographies de ses «déplacements de vie», établissant ainsi un «réseau d’errance ».
En 1998, elle obtient un poste de professeur à l’Institut des Arts de l’Université Fédérale à Porto Alegre. Par la suite, elle va être la coordinatrice du programme universitaire «Formes de Penser la Sculpture – FPES-Perdidos no Espaço». En 2004 elle coordonne avec Alexandre Santos, l’ouvrage «La photographie dans les processus artistiques contemporains». Expositions au Brésil, en Uruguay, aux USA, en Allemagne, en France, en Espagne et en Suisse.

Plus de commentaires à propos de l'oeuvre, voir aussi  "Cartographie d’un contact"  à la page Maria Ivone DOS SANTOS sur ce site.



 

 

Paul DUMONT
Paul Dumont habite à Bruxelles et enseigne la gravure aux académies de Uccle et Braine L’Alleud. Sans exclure d’autres techniques, il privilégie actuellement le monotype pour créer des paysages imaginaires surgis de l’urgence liée aux contraintes propres à son support. Si ses expositions personnelles se sont pour la plupart cantonnées en Belgique, en groupe il se révèle un vrai globe-trotter. Pour ne reprendre que cette dernière décade, ses oeuvres ont été présentes en Suisse, au Japon, en Pologne, en Corée, en France, au Québec. Titulaires également de nombreux prix, ses travaux furent mis à l’honneur lors de manifestations internationales de gravures tant aux USA, qu’en Thaïlande, en Grande-Bretagne, au Japon ou en Espagne.
 

 

Paula ÉSTER
Paula Éster est née a Andradas au Brésil en 1975. Elle fut diplômée en Art Visuel à l’Université d’État à Campinas (Unicamp) en 2002. Elle habite et travaille à Campinas, Brésil, où elle est membre de l’atelier inventio (www.atelierinventio.art.br). Elle est professeur d’art visuel et participe à des projets éducatifs pour les adultes et enfant dans le cadre d’organisations éducatives privées et d’État. Depuis 1998, elle participe à des expositions collectives au Brésil. Sa recherche personnelle est basée sur l’utilisation du monotype et la relation entre la représentation et l’imaginaire des éléments du quotidien. Elle est également l’auteur de livres d’artiste.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hélio FERVENZA
Né à Sant'Ana do Livramento au Brésil en 1963. Diplômé de l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg. D.N.S.E.P. / Art, Strasbourg, France (1988-89); Maîtrise en Arts Plastiques à l’Université de Sciences Humaines de Strasbourg, France (1989-90); Doctorat d’Arts Plastiques à l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne (1995).
Professeur à l'Institut des Arts de l'Université Federale du Rio Grande do Sul / UFRGS à Porto Alegre, Brésil, enseignant-chercheur au CNPq et coordinateur du groupe de recherches “Véhicules de l’art”.
Dans le cadre du programme FPES - Perdidos no Espaço il a initié et développé une série de projets artistiques divers.
Auteur du livre O + é deserto, Escrituras Editora, São Paulo, 2003.
Il participe régulièrement à des expositions personnelles et collectives au Brésil et dans divers pays d’Amérique du Sud, ainsi qu'en Europe depuis 1983.
Sa pratique artistique explore plusieurs médiums (gravure, multiples, imprimés divers, installation, photographie, découpes autocollantes, etc.), où les notions de présentation ou de vide sont récurrentes. Il y a développé trois principaux centres d'intérêt : l’étude des possibilités d’inscriptions' dans un espace, au moyen de signes, d'intervalles et de notions relatives à la ponctuation; la prise en compte de certaines données présentes dans un contexte comme éléments constitutifs des propositions artistiques produites; l'investigation sur les processus de présentation, en rapport avec la notion d'art. www.heliofervenza.net/

 

 

Chantal HARDY
Née en 1956, diplômée de l’Académie de Liège en 1978, Chantal HARDY y est revenue comme enseignante à l’atelier de gravure depuis 2000 après avoir enseigné de nombreuses années l’Académie Internationale d’Eté de Wallonie. Sa formation initiale de graveur sur métal et de xylographe, elle l’a complétée en lithographe au contact d’ateliers extérieurs. Depuis, elle participe en compagnie de divers collègues à de nombreux échanges internationaux, principalement avec le Québec et le Portugal. Elle a aussi exposé en groupe ou à titre personnelle en Belgique (Verviers, Liège, Bruxelles, Spa, Ostende…) en France (La Rochelle, Fontenay-le-Conte), en Suisse, au Québec à Trois Rivières et en Allemagne à Schoenecken. Son parcours se complète de voyages d’échanges et de formations en Espagne, Serbie, Suisse, Maroc, Allemagne, France, Luxembourg.
Son œuvre peut se décliner en séries successives, mais Femme avant tout, elle n’en oublie jamais ses congénères. Femmes de toutes conditions, d’ici et d’ailleurs, d’année en année son œuvre se complète d’un nouveau regard porté sur les soubresauts du monde ou de l’âme. D’un point de vue technique, du support de tradition, elle est passée au papier de soie marouflé avant de contraindre des imprimés d’usine à se soumettre à sa volonté d’artiste. Son évolution la pousse à présent à se confronter à la troisième dimension tout en conservant l’acquis de ses lignes épurées, son thème récurrent et les attributs de l’estampe.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sylvie KARIER
Née au Luxembourg en 1955, elle travaille au Luxembourg et à Paris. Elle est membre de l’atelier Empreinte à Luxembourg, de l’Atelier Bo Halbrik à Paris, du Fyns Grafiske Værksted à Odense au Danemark.
Elle a une formation en arts plastiques, spécialisation peinture, acquise au Lycée Technique des Arts et Métiers de Luxembourg. Outre la gravure, qu’elle a apprise lors de sa formation, elle a également une expérience de photographe grâce à divers stage effectués au Centre National de l’Audiovisuel (CNA) de Luxembourg.
Depuis 1992, elle a exposé dans de nombreux pays européens (Luxembourg, Belgique, Espagne, Danemark, Suède, France, Allemagne, Macédoine, Bulgarie, Roumanie, Italie) mais aussi au Japon, en Chine et au Canada.
Son travail privilégie l’expérience vécue à la spéculation formelle, l’expression méditative et intimiste plutôt que le spectaculaire et lyrisme. La rythmique, la répétitivité jouent chez elle un rôle majeur. Son intérêt la porte vers le « no man’s land » qui sépare l’apparence directement vécue de la systématisation formelle. « Elle ne dit ni l’avant, ni l’après, mais la richesse du pendant (Pierre Kremer) ».
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrid LEDENT
Ingrid Ledent est née en 1955 à Brasschaat en Belgique. Elle a étudié la gravure à l’Académie royale des Beaux-Arts d’Anvers de 1973 à 1978 avant de se spécialiser en lithographie pendant un à l’Académie des Arts appliqués de Prague en Tchécoslovaquie. En 1981 elle obtient son master à la Haute Ecole des Beaux-Arts d’Anvers. Elle a également suivi plusieurs stages portant sur différentes techniques : l’héliogravure à Long Island, New York (U.S.A.), les monotypes, fabrication du papier, toujours à New York (U.S.A.), la lithographie et enfin de céramique auprès de Paul Perdiues, Johan Van Geert et Rudy Delanghe à la Haute Ecole Karel de Grote à Anvers (Belgique).
Ingrid Ledent est professeur de lithographie à l’Académie royale des Beaux-Arts d’Anvers depuis 1984. Elle a aussi donné des stages de lithographie en Finlande, en Espagne, en Pologne, en Chine et aux USA. Elle participe également, entre autres dans la plupart de ces pays, aux principales manifestations internationales dédies à la gravure.



 

Marcelo MOSCHETA
Né au Brésil en 1976, il travaille à Campinas dans l’atelier Inventio.
Diplomé BAC et Maîtrice en Arts Visuels à l’Université Estadual de Campinas.
Depuis 1999, il pratique la gravure et s’est attaché à la recherche tant dans le domaine de nouveaux supports que dans l’utilisation de moyens en dehors de la gravure traditionnelle ainsi qu’à repousser les limites de la gravure à grande échelle. Son travail privilégie l’expérience vécue par l’immersion dans un paysage et sa liaison à la mémoire.
Lauréat du Prix Résidence de la Fundação Iberê Camargo à Rennes (France) en 2007, il a gagné plusieurs autres prix en Brésil comme le 12éme Salão da Bahia au Mussée d’Art Moderne de Bahia en 2005 et le Prix du Centre Culturel São Paulo, en 2006. Ses oeuvres sont présentes dans les collections, entre autres, du Musée d’Art Moderne du Rio de Janeiro, Musée d’Art de Santa Catarina et du Musée d’Art Contemporaine de Campinas.
www.marcelomoscheta.art.br

 

 

 

 

 

 

Salete MULIN

Salete Mulin, née au Brésil à Santos-SP en 1954, habite et travaille à São Paulo. En 1980, elle a obtenu son Baccalauréat en Arts à la Fondation Armando Álvares Penteado- FAAP, et en 1998, une maîtrise en Arts Visuels à l’Université Estadual Paulista- UNESP. Professeur de Gravure au Baccalauréat en Arts de la Faculté des Arts Santa Marcelina, où elle a coordonné le groupe de recherches en gravure contemporaine en 2005, elle est actuellement en charge de la curatelle et des projets d’expositions à la Galerie Graphias Casa da Gravura. Elle a participé à de nombreux salons de gravure et expositions au Brésil et à l’étranger, parmi lesquels l’International Print Triennal Society Cracow- Cracovie, Pologne, 2000, une exposition itinérante qui a circulé comme Bridge to the Future – Cultural City Network, à Nuremberg, Allemagne, 2001, et aussi comme Bridge to the Future – Cultural City Network, Graz, Autriche, en 2002.

 

 

 

 

 

Sebastião Gomes PEDROSA

Sebastião Gomes Pedrosa est né à Vicência à Pernambuco, en 1944. Artiste, il est enseignant également en arts plastiques, avec le titre de docteur qu´il a obtenu en 1993 à l´University of Central England à Birminghan en Angleterre. Il a enseigné au département art et communication à la Federal Université de la Paraíba entre 1978 et 1985. Depuis 1985, il enseigne au département de théorie d´art et d’expression artistique, à la Federal Université de Pernambuco.
Actuellement, il occupe le poste de coordinateur de licence en Éducation Artistique et Art Plastique dans la même université. Pendant plus de dix ans, il a enseigné la gravure dans cette université. Actuellement il se consacre à la production artistique et à la recherche dans le domaine de l’éducation artistique et du processus créatif en art.
Il est membre associé de l´ANPAP- “Associação Nacional de Pesquisadores em Artes Plásticas”. Il a reçu en 2000 un prix d´importance en gravure à l´ occasion de la 1ère Mostra Internacional de Mini-Gravura-Vitoria-2000, au “Museum de Arte do Espírito Santo”. En 2002, il a également reçu un prix d´importance en gravure à l’occasion de la XXII Mini Print International of Cadaques en Espagne. En juillet 2003, il a été reçu en Espagne comme membre du jury de XXIII Mini Print International of Cadaques, où il a en outre présenté une exposition individuelle de 33 gravures sur métal à Taller Galeria Fort, à Cadaques. En 2005 il a participé à l´Exposition Druckgrafik aus Brasilien à Heidelberg en Allemagne. En 2006 il a participé à la VIIème Triennale de gravure de Chamalières en France.
 


“Mon travail est très lié aux expériences individuelles vécues à travers différents stimulus : mémoires de l´enfance, images vues dans les livres d´art et d´histoire, souvenirs de voyages, de lieux visités. Ce sont des images congelées de situations que j´ai vues, mémorisées et développées à travers l´imagination pour prendre forme postérieurement en petites gravures, collages, livres d´artiste, objets/boîtes. Quelques fois surgit une iconographie qui est liée aux premières marques laissées par les hommes de la préhistoire. Marques, signes, archétypes, me fascinent comme écrits primitifs ou comme souvenirs de la manière dont j´ai commencé a apprendre l´alphabet. Surgissent alors, à échelle réduite, des brouillons informels et progressivement plus raffinés. Ces marques, éléments additionnés ou d´images traduites de la mémoire sont ensuite affinées par soustraction pour enfin créer la composition désirée laquelle est alors gravée et imprimée.” Sebastião Gomes Pedrosa

 

 

Danilo PERILLO
Danilo Perillo est né a Ourinhos au Brasil en 1975. Artiste et professeur, il fut diplômé en Art Visuel de l’Université d’État à Campinas (Unicamp) en 2002. Il travaille au Département de Arts Plastiques dans de Institut de Arts de l’Université d’État à Campinas où est le responsable pour le Laboratoire de Gravure du Centre de Recherche de la Gravure. Il travaille aussi à la préparation de projets d’expositions comme consultant pour tout ce qui a trait au domaine de la gravure. Il est membre de l’atelier inventio. Depuis 1999 il a participé à de nombreux expositions au Brésil et à l’étranger, comme la Biennale Internazionale Incisione - Acqui Terme – Italia (2007) et 14º Salon d’Art Contemporaine a Campinas (2007)
 

 

 

 

Maria Luiza PIGNATTI
Née à Igarapava (SP, Brèsil) en 1949. Vit et travaille à Campinas et fait partie de l’Ateliê/8.
Ses oeuvres sont présentes dans la collection de la Pinacoteca de Rio Claro. Diplômée en Arts visuels de la Pontifice Université Catholique de Campinas (PUCCampinas). Lauréate en 2007 du prix de gravure au 19ème Salon des Arts plastiques de Itanhaem et au 25ème Salon de Rio Claro.
 

 

 

 

                                                                          Retour au Sommaire


 

Musée des Beaux-Arts de Verviers

 

L’Exposition // 22°S - 50°N
Du 8 mars au 3 mai 2009
Vernissage le samedi 7 mars 2009 à 16h
Musée des Beaux-Arts de Verviers , rue Renier, 17 à 4800 VERVIERS
tel 087 33 16 95 – musees.verviers@verviers.be
Les lundi, mercredi, samedi de 14 à 17 h, le dimanche de 15 à 18h En dehors de ces heures, possibilité de visite pour les groupes sur rendez-vous (087 33 16 95)
 

Conférence/rencontre avec trois artistes brésiliens
le mardi 10 mars 2009 à 19 heures

Ateliers d’Initiation à la gravure
(destinés aux groupes, sur rendez-vous 087/33.16.95)

 

A l’est de la Belgique, entre Liège et Aachen (en Allemagne), la Ville de Verviers abrite son Musée des Beaux-Arts fondé en 1884 dans les bâtiments de l’ancien Hôpital érigé dès 1661. Le Musée offre aux visiteurs une des plus importantes collections de céramique en Belgique par le nombre, la qualité et la diversité de ses pièces, en plus de collections de peintures européennes du 14ème au 19ème siècle. Régulièrement, le Musée des Beaux-Arts organise également des expositions temporaires de prestige dont, en gravure, les dernières furent consacrées au cours des années précédentes à James Ensor et Frans Masereel.

Le Musée des Beaux-arts de Verviers accueille l'exposition d'échange "Parallèles 22°S - 50°N" au cours du printemps 2009 à l'occasion de la Biennale de gravure de Liège.

 

 

 

 

 

Salle 1

 

Kikie CREVECOEUR

 

 

 

Maria Ivone DOS SANTOS

 

 

 

 Greet BILLET (photo Kikie Crevecoeur)

 

 

 

 

Salle 2

 

Sylvie KARIER

 

 

 

Marco BUTI

 

 

 

Paula ALMOZARA

 

 

 

 

 

Salle 3

 

Macelo MOSCHETA

 

 

 

Chantal HARDY

 

 

 

Helio FERVENZA (reparti dans différentes salles)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Salle 4

 

Ingrid LEDENT

 

 

 

Claude CELLI

 

 

 

Salle 5

 

Salete MULIN, Paula ESTER, Sebastiano PEDROSA

 

 

 

 

Sebastiano PEDROSA

 

 

 

Marie Luiza PIGNAZTTI

 

 

 

 

Salle 6

 

Michel BARZIN

 

 

 

Danilo PERILLO

 

 

 

Paul DUMONT

 

 

Photos de Paula ALMOZARA

 

 


 

Musée d'Arts Contemporains de Campinas

 

Exposition "// 22°S. - 50°N."  du 14  août au 20 septembre 2009

 

http://www.campinas.sp.gov.br/cultura/museus/macc/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos de Kikie Crevecoeur

 

                                                                  Retour au Sommaire

 

 

Textes et reproductions d'oeuvres restent la propriété de l'asbl Culture Plus et des artistes et ne peuvent être utilisés sans leur autorisation.