Culture Plus

Graveurs

Impression(s) Braives

 


Retour à la page

 Impression(s)

 

 































































 











Pour consulter la légende de l'image, laissez traîner le pointeur de la souris sur celle-ci.








 

 

 


 

Voir aussi l'invitation à Invitation






I m p r e s s i o n (s)   à   B r a i v e s
_________________________________

Cette année, le groupe de graveurs « Impression(s) » s'intégrera dans la programmation de la Biennale « Y a pas de lézArt », dédiée à la diffusion de l'art contemporain et initiée par les Services culturels de la Province de Liège en partenariat avec les divers Centres culturels de sa compétence géographique. Parmi les possibilités, celui de Braives leur a été dévolu.

Au coeur de la Hesbaye, aux confins des provinces de Liège, de Namur et du Brabant Wallon, la commune à vocation rurale intègre peu à peu une poussée résidentielle à son environnement céréalier. C'est dire si dans le contexte, le Paysage revêt toute son importance. Le thème n'a pas échappé aux protagonistes locaux de l'événement qui l'ont adopté comme paramètre incontournable en plus de celui, plus général, défini par la tutelle de l'organisation Provinciale.

Loin de considérer ces contraintes comme autant de barrières à leur liberté d'expression, les artistes du groupe les ont affrontées comme autant de chalenges à dépasser, de défis à relever.

Leur stimulation s'est aussi nourrie du lieu d'exposition qu'ils ont pu choisir parmi les possibilités offertes. La salle communautaire construite à l'emplacement de l'ancienne gare d'Avennes les a séduit. En bordure d'un Ravel, voué à prendre le temps de s'y arrêter, elle jouxte également un petit café à l'accueil sympathique à souhait et au décor un tantinet surréaliste. Couplé à une similitude de nom avec ce lointain cousin breton qui a tant compté dans l'histoire de l'art, il n'en a pas fallu plus pour décider notre groupe de graveurs.

Encore fallait-il se familiariser avec l'environnement, côtoyer ses champs et ses bocages, lier connaissance avec ses habitants. Ce fut chose faite dès les frimas de janvier. Cornaqué par l'écrivain Marie-Jeanne Désir, qui y a implanté ses racines, le groupe a répondu à son invitation dominicale afin d'arpenter avec elle les artères et les chemins de traverses de ce coin de Hesbaye cher à son coeur. Recueillant ça et là, morceaux de nature et sensations, conversations et impressions, les participants, après avoir battu la campagne, se sont rassemblés le soir venu pour un atelier d'écriture sous la houlette de leur hôte. Idées, bouts d'histoires ou de phrases ont émergé de leurs cogitations. Elles s'intégreront aux oeuvres qu'il leur reste à imaginer et  qui, une fois l'automne venu, s'accrocheront aux cimaises. 

L. Simaÿs, printemps 2011






 


 












Voir également la page consacrée à l'édition du recueil de gravures
 De l'aube au crépuscule

 
Textes et reproductions d'oeuvres restent la propriété de l'asbl Culture Plus et des artistes et ne peuvent être utilisés sans leur autorisation.