Culture Plus

 Graveurs


Marie Ivone DOS SANTOS

 

 

Retour à la page

- Parallèles :

" // 22°S - 50°N "

 

 

 

 


 


Cartographie d’un contact

Cartographie d’un contact c’est une série constituée par trois cartes géographiques imaginaires et qui ont été crées à la suite d’une phase d’expérimentations avec des procédés d’impression. Auparavant, et pendant plusieurs années, je me suis dédiée à la gravure sur métal (eau-forte et aquatinte) et au développement d’un langage plastique à la croisée des différentes formes de représentation du paysage et de l’espace. Avec le temps, ces sujets se sont mis en rapport dans les œuvres avec la mémoire et le corps, par mes successifs déplacements et voyages. À cet stade de la démarche, il s’est avéré nécessaire de continuer à créer des oeuvres à travers différentes techniques et procédés.

Le point de départ de Cartographie d’un contact a été provoqué par les successives empreintes de ma main sur la surface plane d’une épaisse couche de pâte à modeler. Au toucher cette surface malléable je cherchais à produire des traces en vue de réaliser un moulage positif en plâtre, lequel a été ensuite photographié. J’ai cherché à explorer dans les images photographiques (très claires tournées au blanc) les effets subtiles des reliefs ainsi obtenus. En observant ces tirages photographiques j’ai remarqué que les reliefs en plâtre, vus dans ces images, ressemblaient aux reliefs d’un paysage ou à des représentations des reliefs géographiques. Ce fait m’a amenée à digitaliser les photographies et à utiliser l’ordinateur pour appliquer sur ces images une trame graphique, à la façon des trames utilisées pour la cartographie des territoires.

À ce moment là, j’ai demandé a une graphiste, Glaucis de Morais, de digitaliser les images et, en suivant mes instructions, d’appliquer des lignes cartographiques et d’autres notations, préparant ainsi une maquette graphique pour l’impression. Sur les cartes j’ai ponctué des lieux imaginaires (village, ville, capital). Les mots présents sur chacune des trois cartes ont été empruntés à ma mémoire linguistique. Ils dévoilent différentes sonorités. Mots, comme par exemple Aún duele ou bien Il grêle indiquent des localisations sur la carte qui passent a fonctionner comme des ouvertures à d’autres sens, au-delà des aspects indicieux des gestes du départ. Sur les marges de ces « nouvelles cartes » j’ai ressenti aussi le besoin d’inscrire une échelle, indiquant par-là une probable référence à un territoire réel et en même temps imaginé.

Par la suite, j’ai réalisé une petite édition expérimentale de chacune des cartes en utilisant l’impression digital (plotter) sur papier (3 exemplaires). Pour l’exposition je prévois de réaliser une édition en off-set sur du papier fin et résistant (200 exemplaires). Ces cartes seront pliées et reliés pouvant êtres montrées individuellement ouvertes, à l’intérieur d’une sorte de cadre ou vitrine, de façon à mettre en évidence ses plis et l’aspect d’une carte géographique.

Maria Ivone dos Santos
Porto Alegre - maio 2008