Culture Plus

 Graveurs

 DACOS

 


Retour à la page 





D a c o s,  u n   p a r c o u r s
______________________________

Dacos se définit volontiers comme "Belge devenu graveur", une sorte de pied de nez aux frontières nationales, de toutes les frontières nationales, pour s'ouvrir vers le voyage et les rencontres, que permet la gravure. Belge, c'est un accident de l'histoire. Graveur, par contre, c'est l'ouverture délibérée, le lieu de création.
Dacos a vu le jour en 1940, à Huy, dans la tourmente de l'invasion nazie. Après une enfance solitaire et rêveuse à la campagne, il devient instituteur. Il n’enseignera qu’une année avant d’être attiré définitivement par les arts : théâtre, poésie, arts plastiques…
Au hasard des galeries, il rencontre Jean Donnay qui lui explique les rudiments de la gravure. Séduit par la technique, Dacos s’en va trouver Georges Comhaire, successeur de Jean Donnay à l'Académie, et lui demande de l'accepter comme élève libre. Le professeur accepte. Dacos a 23 ans et après un détours par Bruxelles à l'Ecole des Arts d'Ixelles, il obtient un diplôme de graveur à l'Académie de Liège. En 1974, Georges Comhaire laisse libre la charge de professeur de gravure à l'Académie de Liège. La candidature de Dacos est retenue.

Depuis, il a la charge de l’atelier de gravure des cours du jour, enseigne en matinée et consacre à son art le reste de son temps. Son œuvre est vaste et son militantisme de l’estampe en font un des artistes les plus reconnus parmi les graveurs liégeois.                                                                        Louis Simaÿs

 

L e   m o t   d e  l' h i s t o r i e n  d' a r t
_____________________________________

"L'art de Dacos serait incompréhensible si on ne tenait compte de sa composante "politique". Sa création puise sa substance, non dans une quelconque tradition artistique ou culturelle mais dans une existence profondément vécue en tant qu'être social. …/…. D'une gravure à l'autre se trace une histoire du monde contemporain, de sa confusion, son désordre, sa violence, autant que le drame individuel de l'homme éclaté, de l'homme prisonnier dans un monde en transe"…./…

"Chez nul autre mieux que chez DACOS, on sent que le résultat de la planche imprimée est l'aboutissement d'un long dialogue - a moins que ce ne soit un combat - avec la plaque de cuivre. L'oeuvre n'est précédée d'aucune recherche ou calcul préalable. Elle s'édifie progressivement, sur la plaque, puisant en elle-même sa propre substance; Il y a échange permanent entre l'artiste et ses matériaux. …/… "

Jean-Pierre ROUGE, Art et Métiers du livre, 1989, n° 154, (Extraits des pages 77, 78 et 80).  

 

D a c o s , C.V.  (E x tr a i t s)
__________________________________________

1961 : Première exposition personnelle à Bruxelles
jusqu'en 1964, vit et travaille à Liège et à Bruxelles
1964 : Stage de 6 mois à Paris
1966 / 1967 : Stage d'un an à Cracovie (Pologne)
1969 / 70 : Stage d'un an à Lisbonne (Portugal), enseigne à Gravura (Coopérative de graveurs)
1970 à 1974 : Vit, travaille et fait des enfants avec Marie-Hélène en France, à Methamis dans le Vaucluse. Il organise l'Exposition Internationale de Gravure de Carpentras, et co-organise l'Exposition Internationale de Gravure de Lyon.
1973 : Grand Prix Quinquennal de Gravure de la Ville de Liège.
1974 : Rentre à Liège pour prendre la charge de l'atelier de gravure et de lithographie de l'Académie des Beaux-Arts, où il succède à Georges Comhaire.

1982 : Participe à la mise sur pied des ateliers de gravure et de lithographie de la Coopérative artistique Arvore de Porto, y retourne encore régulièrement pour continuer ce travail
1983 : Cofondateur de la "Fête de la gravure" au musée d'Art Moderne de Liège qui sera suivie en 1985 et 1987 de deux Biennales Internationales de Gravure auxquelles il participe.
1990 : Stage à Trois Rivières, Atelier Presse Papiers au Québec.
1994 : Participe au IV Simposium Internacional de Offset de Arte à La Corogne, en Espagne.
1995 , 1997, 1999 : responsable de l'atelier de gravure de la Bienal Intenacional de Arte de Cerveira (Portugal).
1998: Participe au Simposio 98 Escultura Ceramica de Cerveira (Portugal).
1998: Participe aux travaux préparatoires à la Biennale Européenne de Gravure de Liège prévue pour avril mai 2001.
1999: Stage à Trois Rivières, Atelier Presse Papier, au Québec
1999: Prix de Consécration de la Province de Liège.
…/…

                               Dacos est décédé le 14 juin 2012.


Informations complètes sur son site :  http://www.dacos.org/graveur/