Culture Plus

Graveurs

Chantal DEJACE

 



Retour à la page 


Impression(s)

 


 

 


 

 

Chantal DEJACE
Le Tombeu, 1 à 4550 Nandrin

Téléphone : 085/51.15.49
Portable : 0476.86.56.70

chantaldejace@hotmail.com





Après avoir abordé l’art par la peinture, Chantal DEJACE s’est ensuite passionnée pour la gravure. Sa formation, elle l’a suivie à l’Académie des Beaux-Arts de Liège où elle s’est confrontée aux différentes techniques de l’estampe. Elle a, dans un premier temps, jeté son dévolu sur la linogravure avant d’envisager l’eau-forte. Parallèlement, elle a mené son art du noir sur blanc, aux contrastes marqués, vers un éventail de tonalités plus délicates et utilise parfois les possibilités de la transparence. Comme le remarque Albert Moxhet " C’est toujours un paysage ou un personnage qui est au départ des œuvres de cette artiste liégeoise pour laquelle la nature reste un indispensable cadre de vie. La réflexion sur le thème choisi s’apparente à un cheminement au cours duquel les formes trouvent leur quintessence… "


Le graphisme épuré de ses tirages ne rime cependant pas avec ascétisme ou froideur. L’artiste ne renie pas la couleur et reste attentive aux impressions de matières et volumes. Présente aux cimaises depuis une dizaine d’années, en groupe ou en expositions personnelles, Chantal DEJACE aime aussi œuvrer en compagnie de poètes pour des éditions de recueils textes et images. Enfin, comme un plaisir se trouve souvent renforcé à être partagé, l’artiste se fait, à l’occasion, animatrice d’atelier et initie petits et grands aux secrets des encres, du papier et de la presse. L. Simaÿs.

 

 

La gravure telle que la pratique Chantal Dejace se construit toujours à partir du visible. La courbe d’une tige. Le profil d’un fruit. L’ombre d’un corps. La découpe d’un horizon. Le doux balancement des collines et des vallées. Vient alors le plaisir sensuel et sans cesse renouvelé de transformer la matière, de jouer avec elle, d’en explorer les ressources, les territoires. De découvrir les ressorts insoupçonnés du métier. Le grain d’un papier, le jeu de la lumière sur ses accidents, la subtile nuance d’un ton, les secrets avatars de l’encre, la chaleur d’un trait. Un réseau délicat et complexe des liens et des équilibres qui n’exclut pas l’expression des déchirures et des tensions.     Philippe Delaite

Textes et reproductions d'oeuvres restent la propriété de l'asbl Culture Plus et des artistes et ne peuvent être utilisés sans leur autorisation.